Nelson Piquet Jr : "La pire période de ma carrière"

Publié le par Manu

http://images.gpupdate.net/large/133528.jpg
Licencié par l'équipe Renault pour "résultat insuffisant", Nelson Piquet Jr revient sur son passage au sein de la structure française, une période qu'il considère comme étant la pire de sa carrière. Le brésilien reste par ailleurs confiant pour l'avenir, bien que sa réputation ait été ternie par son aventure chez le losange.

« Je crois sans aucun doute en mon talent et ma performance", affirme sur son site officiel Nelsinho. "Celui qui connaît mon histoire, connaît les résultats, et mon passage chez Renault ne correspond pas à mon CV et mes capacités. Les conditions de vie que j'ai eu au cours de ces deux dernières années ont été très étranges. »

Pour Nelson Piquet Jr, l'une des raisons de son échec proviendrait du traitement accordé par Renault à ses pilotes. Selon lui, Fernando Alonso a été favorisé.

« Pour la saison 2009, [Flavio] Briatore... m'a promis que tout serait différent, que j'aurais l'attention que je méritais mais que je n'avais jamais reçue, et que j'aurais 'au moins un traitement égal' au sein de l'équipe », ajoute-t-il.

« Il m'a fait signer un contrat basé sur la performance, m'obligeant à marquer 40% des points de Fernando Alonso à la moitié de la saison. Malgré le fait de courir avec Fernando, double champion du monde et un pilote vraiment excellent, j'étais convaincu que, si j'avais les mêmes conditions, j'atteindrais facilement les 40% de points requis par le contrat. »

« Malheureusement, les promesses ne se sont pas avérées être réelles à nouveau. Avec la nouvelle voiture, j'ai parcouru 2002 km d'essais par rapport au 3839 km de Fernando Alonso. Seulement trois jours de mes essais étaient sur le sec - seulement un jour de ceux de Fernando était sous la pluie. »

« Je testais avec une voiture chargée en essence, des pneus durs, principalement lors du premier jour (quand le circuit est lent et la fiabilité faible), ou quand la météo était mauvaise. Fernando pilotait une voiture légère avec des pneus tendres sur le sec, dans de bonnes conditions. Je n'ai jamais eu une chance d'être prêt pour le système qualificatif que nous utilisons. En Formule 1 aujourd'hui, la différence entre le premier et la 15ème place est parfois moins d'une seconde. Ça veut dire que deux ou trois dixièmes vous font gagner huit places », conclu-t-il.

Publié dans Transferts

Commenter cet article

ancessus 04/08/2009 08:33

Mais lol... Il oublie de dire qu'il a foutu plusieurs fois la voiture dans le bac à gravier ce qui a réduit son temps de roulage en essai!De plus je vois mal comment on peut reprocher les 2 derniers paragraphes à Renault... C'est pas eux qui décide de la météo à ce que je sache! La personne qui pilote tel jour est décidé à l'avance, et pas lorsqu'on connait la météo... Et il serait tout simplement idiot de faire faire des tours qualifs à un pilote alors que la piste est humide... Et forcément du coup, c'est Alonso qui devait checker les perfs sur un tour...Si je suis le raisonnement de piquette, il devrait faire des meilleurs tours en course qu'Alonso vu que lui est habitué à rouler charger en essence... Mais c'est pas le cas :p