Grand-Prix de Belgique 2009 : Présentation

Publié le par Manu

http://www.f1central.fr/images/actualites/1250924092.jpg
Grand Prix de Belgique 2009
Circuit de Spa-Francorchamps, Belgique
  28 - 29 - 30 août 2009
12eme épreuve du Championnat du monde 2009 de Formule 1


http://www.leblogauto.com/images/spa_francorchamps.jpg
Le Grand-Prix

  • Nombre de tours : 44
  • Longueur du circuit : 7,004 km
  • Distance de course : 308,176 km
  • Vainqueur 2008 : Felipe Massa (Ferrari)
  • Pôle Position 2008 : Lewis Hamilton en 1min 47s 338
  • Record du tour 2008 : Kimi Räikkönen (Ferrari) en 1min 47s 903

Renault à Spa-Francorchamps
  • 2002 - Jarno Trulli out ; Jenson Button out
  • 2004 - Jarno Trulli 9e ; Fernando Alonso out
  • 2005 - Fernando Alonso 2e ; Giancarlo Fisichella out
  • 2007 - Giancarlo Fisichella out ; Heikki Kovalainen 8e
  • 2008 - Fernando Alonso 4e ; Nelson Piquet Jr out

RedBull-Renault à Spa-Francorchamps

  • 2008 - David Coulthard out ; Mark Webber 7e
  • 2008 - David Coulthard 11e ; Mark Webber 8e

Programme du week-end


Vendredi 28 août 2009 :

  • Essais libres 1 : 10H00 
  • Essais libres 2 : 14H00 (À suivre sur Eurosport France)

Samedi 29 août 2009 :
  • Essais libres 3 : 11H00 (À suivre sur Eurosport France)
  • Qualification : 14H00 (À suivre sur Tf1)

Dimanche 30 août 2009 :
  • Course : 14H00 (À suivre sur Tf1)

Renault et le Grand Prix de Belgique 2009

Interview de Bob Bell

Bob, Fernando a marqué trois points à Valence. Etes-vous satisfait avec ce résultat ?
« Il a été agréable d'entrer à nouveau dans les points mais, globalement, nous étions déçus car nous avions espéré plus à Valence et nous pensions être en mesure de nous battre pour un podium. Fernando était rapide durant les essais libres et nous étions relativement confiants d'avoir le potentiel pour nous placer en haut de la grille de départ en qualifications. Malheureusement, nous avons eu des soucis de freins et nous nous sommes qualifiés en huitième position. Au final, prendre deux places sur un circuit où les dépassements sont très difficiles, c'est sûrement le maximum que nous ayons pu faire durant la course. »

Romain a fait ses débuts avec l'équipe. De quelle manière évaluez-vous sa performance ?
« Romain a fait un travail remarquable pour son premier Grand Prix. Il s'est bien adapté à l'équipe et a forgé de bonnes relations avec ses ingénieurs. Sur le circuit, il s'est montré raisonnable et constant. C'est vraiment tout ce que l'on peut attendre de quelqu'un qui fait ses débuts avec peu d'expérience en Formule Un. Je suis certain qu'il va continuer à mûrir et à faire des progrès tout au long des prochains Grand Prix. »

Parlez-nous des challenges techniques que Spa-Francorchamps présente et de la performance espérée de la R29...

« C'est un circuit technique qui présente une grande variété de challenges avec des secteurs rapides et d'autres plus lents. Nous ne disposons pas de la voiture la plus performante du plateau. Ceci est du au fait qu'il manque encore à la R29 un peu de performance globale. Nous ne souffrons pas d'une faiblesse en particulier qui pourrait nous pénaliser sur un certain circuit. Si je me base sur la performance des dernières courses, nous pouvons espérer un niveau de compétitivité similaire à Spa. »

Quelles sont les nouveautés pour ce week-end? Le KERS sera-t-il utilisé ?

« Nous continuons à apporter des nouveautés à la R29 et pour les deux prochaines courses, nous aurons un package aérodynamique à faible appui. Nous ne planifions pas d'utiliser le KERS à Spa mais nous le considérerons pour Monza car nous pensons qu'il pourrait y présenter un réel avantage. »

De quelle manière l'équipe gère-t-elle le développement de la R29 en parallèle du projet 2010 ?

« Continuer à développer la R29 tard dans la saison et travailler sur la R30 en même temps veut dire que nous utilisons toutes les ressources dont nous disposons. Nous gérons les choses semaine après semaine tout en continuant à travailler dur à l'amélioration de la R29. Nous sommes très chanceux car les règles aérodynamiques resterons les mêmes l'an prochain et, de ce fait, nous pouvons transférer ce que nous apprenons de la R30 sur la voiture de cette année, mais il faut avouer qu'à ce stade de la saison, la majorité de nos efforts vont se concentrer sur l'année prochaine. »

Interview de Fernando Alonso

Fernando, vous avez marqué trois points à Valence. Pensez-vous avoir tiré le maximum lors de ce week-end ?
« Il est certain que nous étions déçus après la séance de qualifications, car nous pensions être assez compétitifs et envisagions de nous placer plus haut sur la grille de départ. Mais nous avons eu un problème de freins. Les équipes sont si compétitives cette année que chaque dixième de seconde est important. De plus, les temps sont très serrés, surtout lors des qualifications. Nous étions plus performants durant la course et marquer trois points est un résultat correct si l'on considère le fait que nous nous sommes élancés de la huitième place. J'aurais voulu remercier mes fans espagnols avec un meilleur résultat mais pour être entièrement honnête, je pense que nous avons tiré le maximum de cette course. »

Spa est un de vos circuits préférés. Pourquoi est-il si spécial ?
« C'est un des circuits traditionnels du calendrier. Il fait partie de l'histoire de la F1 et l'atmosphère y est particulière. Tous les pilotes aiment courir à Spa, qui présente un des challenges les plus intéressants du calendrier. Les virages rapides sont impressionnants, surtout Eau Rouge et Pouhon. C'est toujours un réel plaisir de piloter une F1 sur ce circuit. »

Quelles sont vos attentes pour ce weekend ?
« Spa est un circuit où il est essentiel d'avoir une voiture très complète : le tour est long et il est, par conséquent, important de peaufiner la mise au point de sorte à être compétitif dans tous les secteurs. Le circuit présente des virages rapides, des virages lents et de longues lignes droites où une bonne vitesse de pointe est indispensable pour effectuer un dépassement ou pour défendre une position, surtout à l'approche des Combes. Notre voiture a été performante ces derniers Grand Prix, je pense donc que nous pouvons être rapides à Spa. »

Interview de Romain Grosjean

Romain, vous avez disputé votre premier Grand Prix à Valence. Avez-vous pris du plaisir lors de cette première course ?
« Oui, c'était un week-end très spécial pour moi. J'ai pris beaucoup de plaisir à chaque seconde de la course et je remercie toute l'équipe pour son soutien permanent. Tout était nouveau pour moi et j'ai du apprendre très rapidement. Mais j'ai réussi à me sentir à l'aise avec la voiture et la confiance est venue de manière graduelle tout au long du weekend. Globalement, je suis satisfait de ma performance. Je suis content d'avoir fini la course et j'ai pu accumuler pas mal d'expérience. J'ai également beaucoup apprécié de voir les mécaniciens m'applaudir sur le muret des stands à l'arrivée. Il me faut à présent poursuivre dans cette voie à Spa, bien travailler avec mes ingénieurs, et continuer à faire des progrès. »

Qu'avez vous fait les jours suivant votre premier Grand Prix ?
« Après le Grand Prix, je suis resté à Valence encore un jour pour profiter de la ville et pour me détendre un peu avant de retourner à Genève. Mardi, je suis retourné au travail, à la banque*, histoire de garder les pieds sur terre ! Je pense qu'il est important pour moi de continuer ce travail car j'y prends du plaisir et cette routine a toujours bien fonctionné pour moi par le passé. »

* Romain travaille dans une banque à Genève, c'est un travail a mi-temps.

Spa-Francorchamps, est-ce un circuit que vous connaissez-bien ?
« Oui, c'est un de mes circuits favoris. Je le connais très bien pour y avoir remporté la course longue de GP2 l'an passé. Spa est un des circuits traditionnels et j'ai hâte de pouvoir piloter ma F1 dans des virages tels que l'Eau Rouge. Après avoir couru sur un circuit urbain, il sera bon de nous retrouver sur un circuit plus conventionnel, qui présente de belles courbes et de continuer à apprendre à connaître la R29. »

Quel sera votre objectif ce week-end ?
« L'équipe m'a jusqu'à présent beaucoup aidé. Elle ne m'a pas mis sous pression mais j'aimerais être plus compétitif à Spa et me rapprocher de Fernando. Je sais que j'ai encore beaucoup à apprendre, et je prendrai les choses par étapes. Je verrai la manière dont se déroulent les essais libres avant de me fixer des objectifs. Il faut également prendre en compte le fait que la météo est difficile à prédire à Spa. Il y a un risque de pluie, il nous faudra donc être prêts à réagir à chaque opportunité qui se présentera à nous. »

Publié dans Courses

Commenter cet article